Visions végétales et florales

<< Retour aux catégories de photos

D’innombrables textes et images, dans toutes les civilisations, montrent le passage du végétal à l’animal, à l’humain et au divin, et inversement.

Dictionnaire des symboles.

Il est du point de vue de la psychologie transpersonnelle possible de repérer des niveaux de l’organisation de la personnalité fortement référés à des identifications végétales.

Un niveau de notre être où nous pouvons nous conforter dans la certitude de notre existence en tant qu’être vivant, un niveau où la souffrance est perçue de façon totalement différente de celle qui est habituellement la notre, celle de notre condition d’humain. Plus encore le végétal est une référence à des « forces cosmiques (auxquelles nous participons) se manifestant dans des cycles annuels, images de cycles plus étroits mais aussi plus vastes constituant le cadre immense où s’inscrit l’évolution du monde créé ».
Le contact, la communion avec le végétal, plus encore l’identification végétale sont donc pour nous tous (et même si nous n’en avons pas une conscience claire) fondamentalement ressourçant et même parfois restructurant. Françoise Dolto en avait fort bien perçu les enjeux lorsqu’elle inventât la poupée-fleur, extraordinaire moyen de mobiliser l’imaginaire (et donc la vie psychique) de jeunes enfants extrêmement bloqués ou inhibés dans leur développement et leur ouverture à la vie.
« Ce que je regarde me regarde » disait Bachelard. Me regarde mais aussi et parfois me conforte, me sécurise, me structure, me ressource.