Nuages

<< Retour aux catégories de photos

Par leur nature même, aussi changeante que confuse et mal définie, les nuages, les « merveilleux nuages » de Baudelaire prêtent à toutes sortes de projections : colère, tristesse, sérénité, jubilation.

Selon le Dictionnaire des symboles, les nuages sont dans l’histoire les « instruments des apothéoses et des épiphanies », lieu de manifestations du divin. Les nuages seraient une sorte de zone intermédiaire, de cloison séparant deux niveaux cosmiques : le notre et celui d’un « au-delà ».
Dans la tradition chinoise, le nuage qui se dissout dans l’éther est le symbole du sacrifice que le sage doit consentir en renonçant à son être périssable pour conquérir l’éternité.
J’ai pu constater à chacun de mes voyages cette chose singulière : vus d’avion les nuages prennent un relief qu’on ne leur connaît pas sur terre, acquièrent une nouvelle dimension, plus encore ils s’inscrivent dans une vision plus synthétique plus globale, je serais tenté de dire plus holotropique (qui nous meut vers la totalité) du monde et aussi de nous-mêmes.